FAQ : Questions et réponses

par Julia Reydellet, Sage-femme diplômée d’état

Quelles prises en charges des remboursements ?

Les honoraires sont conventionnés (secteur I).

Dans le cadre du suivi de grossesse, la prise en charge par la Sécurité Sociale est de 100% , dès la déclaration de grossesse jusqu’au 12ème jour après l’accouchement :

Ainsi, les consultations mensuelles, l’entretien pré-natal, la préparation à la naissance, les monitorings à domicile sur prescription, le suivi à domicile après l’accouchement, la visite post-natale et la rééducation post-natale sont remboursés à 100%.

Votre bébé est pris en charge dès la naissance à 70% par la Sécurité Sociale et 30% par la mutuelle.

En dehors de la maternité le taux de remboursement à 70% par la Sécurité Sociale s’applique et 30% par votre mutuelle.
Adhérente à une association de gestion agréée (AGA) : j’accepte les règlements par chèque (mais pas par carte bleue…)

Tous les tarifs des soins sont disponibles sur le site de la sécurité sociale.

Qu’est ce qu’une consultation gynécologique de prévention?

ART L4151-1 du code la santé publique 2009
« L’exercice de la profession de sage-femme peut comporter également la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention, sous réserve que la sage femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique. »
Ainsi, les sages-femmes pratiquent un examen clinique complet (général et gynécologique) et tous les actes nécessaires à votre suivi. Elles réalisent également les frottis cervico-vaginaux de dépistage et peuvent vous prescrire tous les examens complémentaires utiles à votre suivi. Les sages-femmes sont compétentes pour dépister des pathologies et vous adresse alors à un médecin.
Elles peuvent prescrire différentes méthodes à savoir :
– les contraceptifs locaux et hormonaux (pilules, implants, anneaux …)
– les contraceptifs intra utérins
– les contraceptifs d’urgence.
Elles peuvent effectuer :
– l’insertion, la surveillance et le retrait de contraceptifs intra-utérins
– le pose et le retrait des implants.

La sage-femme peut également procéder à la vaccination contre le papillomavirus humain.

A savoir : les sages-femmes peuvent également prescrire, délivrer et administrer des contraceptifs auprès de patientes mineures en dehors de tout recueil obligatoire, au préalable, du consentement des titulaires de l’autorité parentale.

Qu’est ce que le périnée ? Quelles techniques sont utilisées pour la rééducation ?

Le périnée….ce grand inconnu !

Il s’agit de l’ensemble des muscles partant du pubis jusqu’à la base de la colonne vertébrale. Prenant la forme d’un hamac, c’est en quelque sorte le plancher qui soutient vos organes abdominaux : la vessie, l’utérus et l’intestin.
Quand vous avez une envie pressante et que vous vous retenez, c’est le périnée que vous sollicitez. Lors de rapports sexuels, sa capacité à se contracter vous procure du plaisir.

Sa rééducation est en effet indispensable car elle permet de renforcer le tonus de la région périnéale qui peut se trouver diminué après une grossesse, un accouchement ou lors d’efforts de la vie quotidienne.

Je pratique une rééducation périnéale à travers un travail selon méthode CMP (Connaissance et Maîtrise du périnée) : cette approche permet de travailler les muscles du périnée individuellement, sous contrôle d’un examen manuel, afin de renforcer spécifiquement les muscles qui en ont besoin.

Elle vous permet de connaître les différents muscles de votre périnée et d’en différencier le travail
Le travail consiste en une suite d’exercices doux en s’aidant d’images spécifiques, qui amènent peu à peu à une prise de conscience beaucoup plus précise des différentes zones du périnée et de la poussée qui s’exerce dessus lors d’un effort (comme tousser, rire, porter une charges, etc.).

Une fois ces nouvelles perceptions acquises, la 2ème partie du travail, va consister à apprendre les mouvements de remontée rapide à faire avant ces efforts et s’y entraîner quotidiennement, jusqu’à l’automatisme.
Un travail à l’aide d’une sonde périnéale pour une électrostimulation peut être associé aux exercices corporels de contraction volontaire.

Faut-il avoir une ordonnance pour consulter une sage femme ?

L’accès aux consultations d’une sage-femme ne nécessite pas d’ordonnance et vous pouvez directement prendre contact avec elle.

Toutefois dans le cas d’une surveillance de grossesse pathologique à domicile ou pour des séances de rééducation périnéale (en dehors de la période des 6 mois post accouchement) vous devez nécessairement avoir une ordonnance.

Liens pratiques

Grossesse :
Réseau Périnatal de Savoie :  voir le site internet
Centre Référence des Agents Tératogènes :  voir le site internet
Association parents de jumeaux : voir le site internet

Gynécologie :
Choisir sa contraception : voir le site internet
IVG social santé : voir le site internet

Quelques précisions sur la rééducation périnéale :
Institut naissance et formations : voir le site internet
Les baleines Bleues : voir le site internet

Pédiatrie, mieux vivre avec votre enfant : 
Infos pratiques sur votre grossesse et votre bébé  : voir le site internet
Mpedia, le site pour les parents par les médecins spécialistes de l’enfant : voir le site internet

Professionnels de santé :
Conseil Général de Savoie : voir le site internet
Maison de santé d’Aigueblanche :  voir le site internet
Pour avoir des précisions sur la profession de sage femme :  voir le site internet
Hôpital d’Albertville :  voir le site internet 
Hôpital de Bourg saint Maurice :  voir le site internet
Hôpital de Chambéry :  voir le site internet

Administratifs :
Sécurité Sociale, Congé Maternité :  voir le site internet
Caisse d’Allocations Familiales :  voir le site internet